RSS

Nouveau départ

Un grand merci à tous les lecteurs qui m’ont suivie et encouragée !

L’Ame de Fond, qui n’existait qu’en version numérique, renait le 4 juin 2015, sous les Presses de la Cité, en version papier, sous le titre Le Cercle de Dinas Bran.

Pour me suivre :

http://www.sophiaraymond.fr

Facebook : www.facebook.com/SophiaRaymondAuteur

Twitter : @Sophia_Raymond_

A très bientôt !

Sophia

LeCercleDeDinasBran

 
1 commentaire

Publié par le 20 mai 2015 dans Articles

 

Portrait dans la newsletter de Kindle Direct Publishing

Voici un extrait de mon portrait paru dans le Bulletin d’information de Kindle Direct Publishing du mois de mai 2014 :

VOTRE VOIX
Sophia Raymond, Auteur KDP

Sophia Raymond L'ÂME DE FOND_portrait KDP 2

Sophia Raymond, auteur de L’âme de fond, partage son expérience avec KDP.

« Mon tout premier souvenir d’écriture remonte à l’adolescence et à cette histoire que j’ai laissée éternellement en suspens, celle d’un aventurier téméraire à l’orée d’une forêt mystérieuse. La graine de l’écriture a toujours été là et ne demandait qu’à germer. Bien des années plus tard, j’ai réellement commencé à écrire mon premier roman, L’âme de fond. J’avais quitté l’agitation de la vie parisienne et je m’étais mise à mon compte professionnellement, du coup, j’ai pu gérer mon temps à peu près comme je le souhaitais.

« Le premier obstacle à surmonter est le temps. Savoir s’aménager des plages de temps libre et s’y tenir est la première étape. Quand vous avez une vie de famille, autant vous dire qu’il faut savoir jongler avec les horaires… Pour ma part, j’écris surtout à la nuit tombée. D’abord parce que l’obscurité m’inspire et aussi parce que la maison est enfin calme. La deuxième difficulté est la volonté. Quand vous vous lancez dans l’écriture d’un roman, vous êtes finalement assez semblable à cet aventurier que j’évoquais plus haut. Les arbres de la forêt sont devenus des feuilles blanches sur lesquelles vous devez tracer votre route. Vous n’avez aucune idée des écueils que vous allez rencontrer, ni quel chemin vous devez emprunter et, parfois, vous avez même la sensation d’être perdu. Écrire un roman c’est une allégorie de la vie. Pour atteindre son objectif, à savoir celui d’écrire un roman abouti, il faut avoir une volonté inébranlable. Il y a une phrase de William Faulkner qui résume assez bien mon état d’esprit pendant l’écriture de L’âme de fond : « La sagesse suprême est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre du regard tandis qu’on les poursuit. »

« J’avais écrit une première version de mon roman que j’avais envoyée à trois éditeurs, pas plus. Je ne souhaitais pas multiplier les envois et je pensais que si mon roman était bon, ça se verrait tout de suite. Les réponses, plutôt encourageantes, louaient la qualité de mon écriture et l’originalité du récit, pour autant, je ne suis pas repartie avec un contrat en poche. Dès que j’ai pu me libérer du temps, j’ai repris totalement l’écriture de mon roman. Le récit s’en est trouvé totalement changé et n’a plus grand-chose à voir avec la première version. Une fois terminé, j’ai préféré cette fois le tester auprès de lecteurs anonymes pour connaître leur avis. J’ai décidé de passer par l’autoédition en découvrant les expériences réussies d’autres auteurs qui étaient passés par là avant moi.

« J’ai pu obtenir ce que je recherchais tant : le retour des lecteurs. Par chance, il fut plus que positif. J’avais mis en ligne L’âme de fond au cœur de l’été et, à ma grande surprise, il s’est retrouvé dans le Top 20 des meilleures ventes Kindle pendant la rentrée littéraire de septembre, puis il est resté plusieurs mois dans le Top 100. Ma plus grande satisfaction reste de pouvoir lire les avis enthousiastes des lecteurs sur un livre que j’ai écrit avec passion. J’aimerais avoir l’occasion de les remercier un jour, alors je me permets de le faire ici : merci ! »

–Sophia Raymond

 
5 Commentaires

Publié par le 24 mai 2014 dans Articles

 

Les 4 talents découverts lors du Salon du Livre dévoilés

Amazon a organisé une session de « speed-dating » au Salon du Livre de Paris, pour permettre aux auteurs auto-publiés avec la plateforme Kindle Direct Publishing (KDP) de tenter leur chance pour gagner le lancement de leurs livres sur le site amazon.fr.
Les auteurs ont soumis leur projet de livre et leur premier chapitre à 4 comités composés d’un représentant Amazon, et d’un auteur KDP ou d’un agent. Le jury final composé de quatre représentants d’Amazon, de trois auteurs KDP et d’un agent littéraire a sélectionné les 4 gagnants du speed-dating.
Les gagnants du speed-dating bénéficient d’un des dispositif de lancement parmi les plus importants proposé aux auteurs sur Amazon.fr.

Les 4 gagnants du speed-dating Amazon

http://www.amazon.fr/gp/feature.html?ref_=tsm_1_fb_s_fr_n40iu2&ie=UTF8&docId=1000796853

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2014 dans Articles

 
Image

Ouest-France en parle

Ouest France 7 novembre 2013

 
2 Commentaires

Publié par le 8 novembre 2013 dans Articles

 

La Provence en parle

Cela fait plaisir 🙂

L'âme de fond _ LaProvence

 
4 Commentaires

Publié par le 20 octobre 2013 dans Articles

 

La vision cauchemardesque d’Estrela

Le 3 septembre 1755, dans le Couvent de Santa Inacia à Lisbonne, la jeune sœur Estrela se réveille en sursaut. Dans le silence de la nuit, sa poitrine est agitée de sanglots. Elle vient d’avoir une vision. Une vision apocalyptique. Celle du désastre qui allait ravager la cité deux mois plus tard…

quatrainestrelaWP

 
1 commentaire

Publié par le 1 septembre 2013 dans Articles

 

Étiquettes : , ,

Vestiges d’une fureur destructrice

Lorsque je lis un livre qui me plait, j’aime quand l’auteur fournit des clés sur la genèse de son récit. Aujourd’hui, je me trouve à la place de l’auteur, alors j’ai décidé de vous faire part d’un de ces moments saisissants qui m’a inspiré le thriller L’ÂME DE FOND. Ceux qui ont lu le roman savent que j’évoque longuement Lisbonne, une ville tournée vers l’océan. Pourtant, cette situation géographique exceptionnelle lui vaudra de payer un très lourd tribut. Dans L’ÂME DE FOND, le prologue annonce le drame à venir. Le roman débute dans un couvent de Lisbonne, en 1755, là où la jeune sœur Estrela a la vision du terrible désastre à venir…

Journal Lisbonne FB

Lors d’un séjour dans la cité, j’arpentais les rues, sans réel but précis, avec cependant en tête le séisme et le tsunami qui avaient entièrement détruit la ville le 1er novembre 1755. Tout comme Rome, berceau de la chrétienté, Lisbonne est établie sur sept collines. Elle fut le point de départ de grandes expéditions maritimes au XVe et XVIe siècle et a longtemps prospéré à l’époque des Grandes Découvertes. On dit aussi que de nombreux Templiers se sont réfugiés au Portugal après avoir été bannis en France et dans le reste de l’Europe. Mais Lisbonne fourmille aussi de nombreux lieux insolites et secrets…

Dans la Basse-Ville, dite Baixa, quartier central et animé de Lisbonne, je remarquais un réseau de larges avenues et de beaux immeubles dans un style néo-classique, tous parallèles et perpendiculaires. C’était le quartier le plus proche de la mer, aussi… J’ai vite compris qu’il avait été totalement détruit quelques siècles plus tôt. Pourtant, tous les stigmates du fléau avaient disparu…

Je continuais de déambuler pour me diriger vers le Lago do Carmo, un havre de paix tout-proche du centre-ville, là où il fait bon savourer le temps qui passe sur un banc, à l’abri d’une terrasse ombragée. C’est en ce lieu que je vis ce qui allait profondément me marquer. Devant moi se dressaient les ruines majestueuses d’un temple gothique qui n’avait jamais été reconstruit. Le toit avait disparu. Il ne restait plus que les arcs en ogive ouverts sur le ciel. Construit au XVe siècle, le Couvent des Carmes est l’un des principaux témoins encore visibles de la catastrophe qui ravagea Lisbonne en 1755. Souvenir tragique d’une fureur destructrice…

 

L'ÂME DE FOND 208x300

Depuis qu’elle a survécu au tsunami meurtrier du 26 décembre 2004, Anna Jensen, jeune et talentueuse illustratrice à Paris, est hantée la nuit par de sombres cauchemars. Sa rencontre avec Will Aberdeen, journaliste new-yorkais dépêché en France pour couvrir un congrès sur les expériences de mort imminente, est le point de départ d’une quête haletante. Pour découvrir la source des hantises de la jeune femme, Anna et Will se lancent sur les traces d’un passé lointain et mettent à jour un secret ancestral. Traqués par de mystérieux tueurs professionnels, leur soif de vérité va rapidement se transformer en course contre la mort.

Envoûtant, captivant, ce roman qui défie le temps et les frontières passionnera les amateurs de mystères et de thrillers ésotériques.

http://www.amazon.fr/L%C3%82ME-DE-FOND-ebook/dp/B00E6YL8SY/ref=zg_bs_digital-text_18

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 août 2013 dans Articles

 

Étiquettes : , , , ,